Gestion « opaque » des bourses d’entretien : la FIEDOS-GUI crie au vol et accuse le DG du SNABE

0

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

En conférence de presse ce lundi 21 août 2023, la Confédération Internationale des Étudiants, Doctorants et Stagiaires Guinéens de l’Étranger (FIEDOS-GUI) a tiré à boulets rouges sur le Service National des Bourses Extérieures (SNABE)  qu’elle prend pour voleur. Selon les étudiants, « c’est pourquoi après deux (2) ans passés à la tête de ce service, le Directeur a été incapable de faire ne serait-ce qu’un simple recensement biométrique de l’ensemble des bousiers guinéens l’étranger et publier la liste générale. Ce qui annonce, soutiennent-ils, les prémisses d’une corruption et d’un vol généralisé. Selon leur porte-parole, la confédération n’exclut pas un sit-in dans les jours à venir.

« Les Etats de paie qu’on a eu à vérifier en Russie, les gens ont été payés sans tenir compte de la revalorisation. Est-ce qu’on doit chercher à savoir cela auprès de ceux qui sont dans les ambassades ou au SNABE ? De toutes les façons, ces deux structures relèvent tous de l’État guinéen. Ce n’est pas normal qu’il y ait une contradiction entre ces deux. Si c’est le cas, c’est que quelqu’un aura menti et c’est pourquoi nous avons parlé de vol», a signifié Aboubacar Sidiki Traoré, doctorant en Russie.
Dans l’une des sorties médiatiques du DG du SNABE, à en croire ces étudiants, le nombre de boursiers guinéens à l’étranger serait aujourd’hui estimé à 800 personnes. Mais, qu’il est quasiment impossible pour eux de croire à cette information.
« De cette communication, on note I’incohérence entre le contenu du communiqué officiel du SNABE
du 19 juin 2023 et l’état de paie disponible au niveau de l’Ambassade de la République de Guinée en Fédération de Russie. C’est-à-dire la non prise en compte de la revalorisation des bourses
conformément au décret «D/2022/0378/PRG/CNRD/SGG du 12
août 2022 » pour l’état de paie des quatre (4) derniers mois de l’année 2022 (de septembre à décembre). A cela s’ajoute le non-paiement de I’intégralité des compléments de bourses et des primes de vacances de l’année universitaire 2022-2023 pour toutes les promotions. Quant au nouveaux étudiants, ceux-ci n’ont d’ailleurs rien reçu jusqu’à date», ont-ils dénoncé par l’entremise de leurs représentants en séjour actuellement au pays.
De façon générale, disent les conférenciers, ces étudiants qu’ils soient ceux du Maroc, de la Tunisie, de l’Égypte, du Soudan, du Cuba vivent les mêmes réalités. C’est entre autres :  le non-paiement des billets d’avion pour les rentrants définitifs
depuis I’année 2022; le retrait de dix (10) dollars sans justification sur la bourse de janvier à juin 2022 pour tous ceux qui font les niveaux Master et Doctorat des promotions 2020-2021 et 2021-2022 ; le non-paiement des compléments de bourses des quatre (4) derniers mois de l’année 2021 (concernant les promotions 2020-202 1 et 2021-2022); le non-paiement des arriérés de dix (10) mois de compléments de bourses ainsi que les primes de vacances de l’année universitaire 2020 -202 1 (concernant la promotion 2020 – 2021 ayant suivi les
cours de langue russe en ligne depuis le pays (…).
Dans leurs dénonciations, ils ont évoqué entre autres : le retrait arbitraire des noms des états de paiement dont certains nouveaux étudiants de la Tunisie sont toujours en situation de classe; des étudiants en cycle de master en recevant 100$ par mois au lieu de 120 $ conformément au décret relatif à la revalorisation
des compléments de bourse; les stagiaires de la promotion 2021 qui ont reçu 740$ par personne en
lieu et place de 900 $ annuellement ; les étudiants de la promotion 2020 qui ont reçu 800$ au lieu de 1000$ annuellement mais aussi le non remboursement des billets d’avion pour les finissants. D’où leurs recommandations directement orientées au Président de la transition.
« À son Excellence Colonel Mamadi Doumbouya, Président du CNRD. Au nom des boursiers guinéens, nous sollicitons votre implication personnelle pour résoudre les difficultés auxquelles nous sommes confrontés. C’est pourquoi recommandons vivement ce qui suit : la nomination des dirigeants compétents, intègres et responsables à la tête d’un service aussi important que le SNABE, à travers lequel notre nation est représentée dans le monde estudiantin; la publication des listes de paiement par pays d’accueil et de la liste générale des boursiers guinéens au début de chaque année académique; le paiement des billets d’avion pour tous les rentrants définitifs depuis l’année 2022 (…)», ont-ils fait savoir avant de conclure qu’ils n’excluront pas que les sit-in devant le SNABE avant l’ouverture les rentrées prochaines prévues dans deux semaines pour le cas de la Russie.
Sâa Robert Koundouno
(+224)620-546-653

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus

Open chat
Mediaguinee.com
Avez - vous une information à partager?
Besoin d'un renseignement?
Contacter Mediaguinee.com sur WhatsApp