Maladies cardio-cérébrovasculaires: des experts chinois de l’hôpital ANZHEN de Pékin partagent leur expérience à Conakry

0

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Il s’est tenu dimanche 07 juillet, à Conakry, la 30ème mission médicale chinoise en Guinée en étroite collaboration avec l’hôpital de l’Amitié Sino-Guinéenne. Ce 2ème forum international sur les maladies cérébro-vasculaires et cardio-vasculaire a connu la participation d’éminents experts venus de l’hôpital ANZHEN de PEKIN.
Au cours de cette journée de donner et de recevoir, ces docteurs et professeurs ont partagé leurs expériences sur les maladies cérébro-vasculaires et cardio-vasculaires qui constituent une part importante des causes de décès dans le monde y compris la Guinée. De la prévention en passant par le traitement, la réadaptation et les conséquences ont fait l’objet de discussions.
Sur place, plusieurs panels ont été animés notamment: sur le diagnostic et traitement cardio-cérébrovasculaire (session spéciale sur les maladies cardiaques graves; diagnostic et traitement cardio-célébrovasculaires (session spéciale sur neurologie); diagnostic et traitement célébrovasculaires (session spéciale en chirurgie vasculaire); diagnostic et traitement cardio-célébrovasculaires (session spéciale sur les médicaments pour le cerveau et le cœur et technologie médicale); diagnostic et traitement cardio-célébrovasculaires (session spéciale sur bloc d’opération et anesthésie); diagnostic et traitement cardio-célébrovasculaires (session spéciale sur la chirurgie).
Dans son discours de circonstance, Dr Zhang Hondjia qui conduit cette mission a profité de l’occasion pour revenir sur les liens d’amitié et de fraternité  entre la République Populaire de Chine et la République de Guinée qui existent depuis de nombreuses décennies. « Depuis 65 ans, nos deux pays (la Guinée et la Chine ndlr) se respectent mutuellement et se traitent d’égal à égal. Dans le cadre de l’initiative une ceinture une rue, la Guinée et la Guinée ont obtenu des réactions fructueuses dans le domaine de la santé établi à long terme. […] Depuis qu’on est arrivé en Guinée en septembre 2023,  la 30ème mission médicale chinoise sous la direction du ministre guinéen de la Santé et avec le soutien du directeur général Dr Mohamed Diané et des travailleurs guinéens ils ont accompli de nombreuses actions innovantes à l’hôpital de l’Amitié Sino-Guineenne », a-t-il rappelé.
Plus loin, Dr Hondjia d’expliquer que plusieurs actions pour prévenir ou pour intervenir chez les patients atteints atteint de ces pathologies ont été menées avec succès en Guinée et que cette 30ème mission médicale chinoise en Guinée vise à améliorer et à renforcer les services déjà existants pour une meilleure prise en charge de Guinéens.
« Le succès de ces interventions et des opérations sur des maladies cardio-vasculaires et cérébro-vasculaires place l’hôpital de l’Amitié Sino-Guinéenne, comme le centre de traitement des maladies cérébro-vasculaires et cardio-vasculaires le plus performant de Guinée. Promouvoir considérablement le développement des techniques de traitement de ces maladies en Guinée faisait de la Guinée l’un des meilleurs centres des maladies cardio-vasculaires et cérébro-vasculaires en Afrique de l’Ouest. Pour pouvoir augmenter le niveau de traitement des maladies cardio-vasculaires et cérébro-vasculaires en Guinée et fournir des services médicaux de qualité à un plus grand nombre de clients, la 30 ème mission médicale chinoise en Guinée a organisé ce forum médical », a dit entre autres Dr Zhang Hondjia.
Venu honorer par sa présence, le directeur de l’hôpital de l’Amitié Sino-Guinéenne Dr Mohamed Diané précise que ce forum qui se tient pour la 2ème fois en Guinée est basé essentiellement sur la prise en charge des maladies cardiaques mais aussi la neuro-vasculaire.
« Vous savez bel et bien dans notre pays dans les temps des malades mouraient et ceux qui souffraient de ces pathologies. Et avec la coopération de l’Amitié Sino-Guinéenne nous avons mis dans le cahier des charges la construction et l’équipement de l’hôpital de l’Amitié Sino-Guinéenne pour la prise en charge de ces pathologies.
À date, poursuit-il, « Nous avons un centre de cathéterisme cardiaque à l’hôpital Sino-Guineen, nous avons des équipements très sophistiqués pour la prise en charge effective des maladies neuro-chirurgicaux et ce qui fait qu’avec la coopération sino-guinéenne, les amis de la trentième mission médicale chinoise, nous avons souhaité  faire un grand forum qu’on appelle Chine-Afrique de l’Ouest et qui devrait être réalisé en Guinée que nous sommes aujourd’hui à l’hôpital Kaloum pour assister à ce grand forum.
À en croire le directeur général de l’hôpital de l’Amitié Sino-Guinéenne, ce forum a plusieurs impacts.
« Il permet à nos chirurgiens, à nos neurochirurgiens, à nos cardiologues de comprendre des choses qu’ils ne connaissent pas avant mais aussi à nos experts chinois de partager d’autres expériences pratiques. Au-delà de ce que je viens de vous dire, ce forum permet à la coopération de doter l’hôpital de l’Amitié Sino-Guinéenne d’équiper pour le bénéfique de la population guinéenne, des équipements, des formations dans ces différents domaines,  parce ce sont des domaines qui sont très rares en Guinée. Nous permettre également de former nos jeunes cadres pour que la prise en charge effective puisse se faire en Guinée et cela va nous conduire à la réduction considérable de l’évacuation sanitaire », a-t-il martelé.
Pour sa part,  le Chef Service Cardiologie de l’hôpital Ignace Deen, Elhadj Yaya Baldé est revenu sur les statistiques liées à cette maladie. « Comme vous le savez, les maladies cardio-vasculaires représentent actuellement la première cause de mortalité de par le monde et chez nous à l’hôpital national Ignace Deen. Mais la maladie coronaire représente la première cause d’hospitalisation en cardiologue et représente aussi une part importante sinon la première cause de mortalité dans ce service. L’hypertension artérielle reste le premier facteur de risque et donc à ce niveau il n’y a une prévention à faire en termes de dépistage et de prise en charge de ces facteurs de risques là pour diminuer l’incidence des maladies coronaires.
Par ailleurs ce responsable de la cardiologie de l’un des plus grands centres hospitaliers de la Guinée de se réjouir de la qualité des échanges.
« Les échanges sont fructueux dans la mesure où ils ont une salle de cathéterisme dans leur hôpital. Avant leur arrivée il n’y avait une seule salle qui était fonctionnelle, à la caisse. Bien sûr il y a eu une seconde salle ensuite, la clinique internationale. Mais l’ouverture de cette 3ème salle permet de prendre en charge l’ensemble des patients d’autant plus que les coûts vont baisser et que ces patients là n’ont pas d’assurance maladie, ils payent de leurs poches. C’est une très bonne chose qu’une salle se cathéterisme soit disponible à l’hôpital de l’Amitié Sino-Guinéenne. Et désormais on pourra beaucoup plus prendre en charge les syndromes coronariens et en étroite collaboration avec l’hôpital de l’amitié sino-guinéenne ».
Le représentant du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Falaye Condé, directeur national des établissements hospitaliers publics et privés au Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique qui a procédé au lancement officiel du forum n’a pas hésité à  rappeler que 9 cas sur 10 les diagnostics sont toujours passés à côté. « Il faut d’abord mettre l’accent sur un aspect très important. La première d’abord c’est que l’intitulé du thème les affections cérébro-vasculaires sont un véritable problème de santé publique en Guinée. La raison est très simple, pourquoi? Parce que 9 fois sur 10 les diagnostics sont passés à côté, parce que généralement à part le cerveau qui est au niveau de la tête, le cœur qui est au niveau de la poitrine souvent c’est sont des affections qui simulent au niveau de l’octable clinique des signes en faveur des affections au niveau thoracique et abdominale. Donc parfois les gens venaient et qu’on posait des diagnostics pour l’ulcère ou autre chose mais on passait à côté à cause du manque des infrastructures mais aussi de  la qualification qu’il faut aussi pour nous permettre d’aller dans ce sens. Ce n’est pas parce que nous n’avons pas les ressources humaines, nous avons des ressources humaines mais aujourd’hui à-travers ce forum et des dispositions qui sont en train d’être prises et éventuellement dans le cadre de la qualification des ressources humaines et la mise en œuvre des dispositifs pour ça, ça permet aujourd’hui de lever l’équivoque mais en même temps de permettre de réduire la prévalence de ces affections dans notre pays ».
Pour finir, le représentant  du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique à cette cérémonie a invité tous les praticiens hospitaliers qui veulent apprendre non seulement dans ce domaine mais aussi pour permettre à tous les nouveaux de faire ce qu’on appelle une dissémination de ces spécialistes sur l’ensemble du territoire de profiter de cette situation. « Alors c’est pour dire à tous les spécialistes dans le domaine de la chirurgie-vasculaire, de la cardiologie interventionnelle, de la neurologie et de neurochirurgie de non seulement s’intéresser parce qu’aujourd’hui nous avons des spécialistes, il y’a une mission chinoise aujourd’hui qui est en Guinée, je pense que c’est la trentième d’ailleurs qui est là pour qualifier, pour mettre à disposition non seulement des connaissances théoriques et pratiques et en même temps mais aujourd’hui un centre WAT ouvert au niveau de notre hôpital phare qu’on appelle l’hôpital de l’Amitié Sino-Guinéenne », a-t-il conclu.
Mamadou Yaya Barry

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Open chat
Mediaguinee.com
Avez-vous une information à partager?
Besoin d'un renseignement?
Contactez Mediaguinee.com sur WhatsApp