Qui a volé le ballon d’or de Chérif Souleymane à Conakry ?

0

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

L’immense Chérif Souleymane, le seul Guinéen sacré ballon d’or africain (1972) s’est prononcé sur son trophée dans une interview qu’il a accordée à sports7. La légende d’une autre époque pour reprendre RFI a révélé que son ballon d’or a disparu après la mort du président Ahmed Sékou Touré.

« La remise du ballon d’or s’est déroulée au palais du peuple lors d’un concert. Vous savez, le président de la République faisait accompagner les grands événements par une action culturelle. C’est Pierre Zogo de France Football qui a accompagné le ballon d’or à Conakry. Partout où il passait dans les aéroports, il mettait le précieux ballon d’or dans un coffre-fort. L’événement avait réuni la crème politique et sociale. Le ballon d’or m’a été remis devant le président Ahmed Sékou Touré », a révélé le maestro du foot guinéen. Ajoutant que « le journaliste sportif feu Boubacar Kanté a grandement contribué à l’obtention du ballon d’or. Pratiquement, c’est lui qui me donnait le menu pour que je puisse être performant. On était de très bons amis ».

L’ancien attaquant du club mythique Hafia FC renseigne que son prestigieux trophée a disparu suite au pillage de la salle du Haut commandement après la mort du père de l’indépendance nationale.

« Il se trouvait dans la salle du Haut commandement. Tout ce que la jeunesse guinéenne avait obtenu au temps de Sékou Touré, la récompense était logée dans la salle du Haut Commandement. Et c’était une fierté pour le chef de l’Etat de présenter à ses visiteurs les trophées que la jeunesse avait gagnés. Après la chute du régime de Sékou Touré, la salle du Haut commandement a été pillée. Tous les trophées ont disparu », déclare le natif de Kindia. Assurant que la disparition du ballon d’or ne l’a pas affecté.

« Non pas du tout. C’est un devoir accompli.On ne peut pas falsifier l’histoire.  Le monde entier retient qu’en 1972 Chérif Souleymane a eu le ballon d’or ».

Fier de son parcours de grand footballeur, Chérif Souleymane confiait à RFI avoir « été décoré chevalier de l’Ordre du mérite national. Ça me donnait la possibilité d’aller au palais de justice pour faire  libérer des prisonniers… Tout ça, ça n’a pas de prix. »

Ousmane CAMARA

 

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Open chat
Mediaguinee.com
Avez-vous une information à partager?
Besoin d'un renseignement?
Contactez Mediaguinee.com sur WhatsApp