Morissanda répond à l’Europe : “notre constitution échappera à l’éternel copier-coller du code napoléonien”

0

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Lors de la journée de l’Europe célébrée jeudi, 9 mai, le ministre guinéen des Affaires étrangères Dr Morissanda Kouyaté a donné la position des autorités guinéennes sur l’adoption de la future constitution, répondant ainsi à l’ambassadrice de l’Union européenne Jolita Pons qui a appelé au respect des délais et engagement pris.

Le chef de la diplomatie guinéenne qui s’exprimait devant le Premier ministre Amadou Oury Bah à la résidence de l’Union européenne a indiqué que « notre constitution sortira des entrailles du peuple guinéen et elle échappera à l’éternel copier-coller du code napoléonien comme il est de coutume dans plusieurs pays”. Extrait🔻

« Madame l’ambassadrice, contrairement à ce que pensent certains, je voudrais vous rassurer que ce n’est pas chaque Guinéen qui s’interroge sur l’avenir de notre pays. C’est plutôt le pays sous le leadership du CNRD et de son Président qui s’est interrogé et proposé subséquemment à tous les Guinéens sans exclusive en tant que nation, un programme de refondation à travers un dialogue inter-guinéen inclusif. Notre jeune nation est fragile pour la laisser dans les seules mains individuelles, même si nous croyons profondément et nous sommes totalement engagés dans la défense des droits de la personne humaine à laquelle moi-même j’ai dédié ma vie.

Madame l’ambassadrice, l’une des clés de cette refondation vous l’avez aussi mentionné, c’est la Constitution de la Guinée. Nous travaillons à créer une Constitution guinéenne, comme vous avez travaillé vous les Européens, à produire au niveau de vos nations et au niveau communautaire, vos Constitutions et vos textes communautaires qui ont été élaborés sur la base des réalités sociales, économiques et politiques. Le 09 juin prochain, c’est demain, les citoyens de l’Union européenne vont voter sur la base des textes et des règles de cette union. Nous leur souhaitons donc bonne chance.

Je voudrais alors mentionner que la République de Guinée ne sera qu’un lointain observateur. Je voudrais aussi vous rassurer que notre Constitution sortira des entrailles du peuple guinéen et elle n’échappera à l’éternel copier coller du code napoléonien, comme il est de coutume dans plusieurs pays. La participation de l’union européenne au développement de notre pays est unique et je voudrais vous en remercier pour cela. (…) »

Lire ci-dessous un extrait de son discours🔻

 

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Open chat
Mediaguinee.com
Avez-vous une information à partager?
Besoin d'un renseignement?
Contactez Mediaguinee.com sur WhatsApp