Bah Oury à la Primature : la Convergence des acteurs sociopolitiques envisagent de suspendre leur participation aux différents organes du cadre du dialogue

0

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

L’ancien ministre de la Réconciliation nationale et membre de la Convergence des acteurs sociopolitiques engagés dans le cadre de dialogue inter-guinéen, est nommé chef du gouvernement par un décret présidentiel, en remplacement de Dr Bernard Goumou. Ce choix porté sur Bah Oury, majoritairement salué pour sa constance politique, ses expériences mais aussi son caractère pacifique, dérange ses homologues impliqués dans ce cadre du dialogue.

L’équipe de Dr Ibrahima Sory Diallo du parti ADC-BOC, a, au cours d’une conférence animée ce jeudi, 29 février 2024 à la maison de la presse, pointé le manque de concertation qui devrait aboutir à la mise en place d’un gouvernement d’union nationale. Et conséquence, la suspension de leur participation aux organes du cadre du dialogue dont les commissions de vulgarisation, les secrétariats techniques et le comité national permanent du suivi de la mise en œuvre des résolutions du cadre du dialogue.

« Nous constatons malheureusement que le choix du nouveau Premier ministre n’a été précédé de la moindre concertation des entités politiques et sociales, pourtant parties prenantes au Cadre du dialogue inclusif permanent inter guinéen et dans la mise en œuvre des 35 résolutions issues du Cadre du dialogue inclusif inter-guinéen.

Nous estimons qu’un tel procédé ne pourra pas conférer à ce choix une plus grande légitimité, pourtant nécessaire à la mise en œuvre sereine des dix (10) étapes du Chronogramme de la Transition et des 35 résolutions issues du Cadre du dialogue inclusif, permanent inter-guinéen », ont-ils indiqué dans une déclaration lue par Mme Aissata Camara.

Poursuivant, ces acteurs ont signifié que ce choix non consensuel pourrait en outre fragiliser l’espace politique et social au regard de la personnalité de la personne qui est promue à ce poste. À cet effet, soucieux de la réussite de la transition, disent-ils, ils invitent les autorités de la transition à privilégier un mécanisme inclusif avec les acteurs sociopolitiques, impliqués dans ledit Cadre du dialogue, dans la mise en place du prochain Gouvernement, gage d’une transition apaisée et réussie.

« Nous nous réservons le droit de suspendre notre participation aux différents organes du Cadre du dialogue jusqu’à nouvel ordre à savoir les Commissions de Vulgarisation, les Secrétariats Techniques et le Comité National Permanent du Suivi de la Mise en œuvre des Résolutions du Cadre du dialogue », ont-ils mentionné.Sâa Robert Koundouno

 

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Open chat
Mediaguinee.com
Avez-vous une information à partager?
Besoin d'un renseignement?
Contactez Mediaguinee.com sur WhatsApp