Madic, Korbonya et Barakatigui lancent « Le Temple CNRD »: « on s’est dit qu’il y a des anti-Guinèens »

1

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Comme nous l’annoncions sur notre page dans l’après-midi du lundi 20 novembre dernier, des jeunes blogueurs et influenceurs guinéens réunis au sein d’une structure de Communication ayant pour dénomination « Le Temple CNRD » avec pour slogan « La Guinée avant tout » ont lancé officiellement leurs activités dans leurs locaux situés dans la presqu’île de Kaloum.
À en croire les initiateurs,  cette cellule de communication est composée de 60 personnes, avec pour président Mamadi Condé alias Madic 100 Frontières, Baratigui vice-présidente et Ibrahima « Korbonya » Baldé Secrétaire Général et porte-parole.
Selon les responsables de cette nouvelle structure, ils sont là pour rétablir les faits, montrer ce qui a été fait, ce qui reste à faire et surtout aussi ils seront là comme une cellule d’alerte qui sera là entre les gouvernants et les gouvernés et vice-versa, nous, apprend-on.
À sa prise de parole dans la salle aménagée à l’image d’une salle démission télévisée prête à accueillir des invités, Ibrahima Korbonya Baldé a indiqué que cette initiative s’inscrit dans une vision de renforcement de la communication au sein de la nation guinéenne. « Nous avons l’honneur d’accueillir des personnalités éminentes, des hauts cadres de l’État, des communicants chevronnés dont moi je vais appeler ici des communicants qui ne cessent de faire la fierté de la République de Guinée et les journalistes qui, grâce à vous aujourd’hui on a pu enraciner une forte démocratie et une forte liberté d’expression en République de Guinée, ça il faut le reconnaître. Nous formons une assemblée unie pour la volonté de contribuer à l’édification d’un pays plus fort et plus prospère »
Par ailleurs Korbonya Baldé se veut clair: « Cette initiative qui a vu aujourd’hui jour grâce à l’effort de cette équipe à sa tête le président Madic Condé et Mme la Vice-présidente Barakatigui qui n’ont ménagé aucun effort pour la réussite de cet évènement tant souhaité par les blogueurs et influenceurs de la République de Guinée. Pour nous, nous sommes partis d’un constat, un constat alarmant parce que c’est vrai il n’y a pas une œuvre parfaite mais quand nous avons décidé de nous réunir pour parler de la Guinée, on a trouvé la solution en créant ce temple pour qu’on puisse se retrouver, coordonner une communication au nom de la République de Guinée. (…) Le temple CNRD ne ménage aucun effort pour vulgariser les acquis du CNRD singulièrement les acquis du président de la République qui n’est autre que le président Mamadi Doumbouya. Le fait que les jeunes influenceurs se soient retrouvés,  le constat dont je faisais cas antérieurement c’est parce qu’on s’est dit il y a  des anti-Guinéens, il faut le reconnaître. Qui est ce anti-Guinèen ? Lorsque vous voulez exposer l’image sombre, l’image subjective de la République de Guinée ailleurs tandis que d’autres ont cette fierté de vendre une bonne image de leur pays c’est d’être un anti-Guinèen », a-t-il précisé.
Poursuivant, le président du Temple CNRD, Mamadi Condé alias Madic 100 Frontière, leader politique et blogueur a saisi l’occasion pour rappeler la raison pour laquelle  cette cellule de communication a vu jour.
« On a décidé de mettre une cellule de communication en place où tout Guinéen, communicant, influenceur a une place pour bâtir une nation forte, une Guinée de tous et de toutes. Le combat, on y croit et quand on croit à ses rêves il n’y a rien qui peut nous arrêter, la seule raison nous sommes des Guinéens et la seule chose qu’on a en commun c’est la Guinée. (…) Donc le but aujourd’hui de notre cellule de communication c’est de dire la vérité à l’Etat et dire la vérité aussi au peuple afin d’éviter le chaos dans notre pays, afin d’éviter la transformation des informations et apporter notre grain de sel auprès de la presse de Guinée ».
Pour finir, la vice-présidente de cette structure de communication, Barakatigui, une militante engagée lors de la gouvernance d’Alpha Condé et devenue une pro CNRD à fait savoir aux nouvelles autorités de la transition que la jeunesse croit en eux et les regarde parce que pour elle Mamadi Doumbouya est une réalité.
« On croit en lui, nous voulons qu’il continue ce qu’il a à faire, il va tout écouter et voir ce qui est bon pour la République de Guinée, nous le croyons. Ici, on a créé le temple CNRD c’est pour voir ce qui est bon et ce qui n’est pas bon. On n’est pas là pour dire le CNDD est bon, tout ce qu’il fait est bon. Tout ce que le CNRD fait si ce n’est pas bon nous allons le critiquer, nous allons dire au président de la République de Guinée qu’on n’est pas contents et nous allons partir voir le bas peuple, nous allons les écouter, leur demander ce qu’ils veulent. Nous serons la voix des sans voix »
À la question de savoir d’où vient le financement du « Temple CNRD », Madic 100 Frontière a laissé entendre qu’ils se sont débrouillés entre eux en faisant des cotisations selon leurs moyens pour louer le local. Mais tout de même s’il y a des bonnes volontés qui se manifesteront plus tard, elles seront les bienvenues », a-t-il répondu.
Il faut rappeler que le siège de cette structure est au 5ème étage d’un immeuble situé non loin de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG). Il comprend 3 bureaux aménagés, une salle polyvalente équipée, une cuisine et des toilettes.
Mamadou Yaya Barry 

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

1 commentaire
  1. Sylla dit

    Une bande d’escrocs inconscients.
    Des âmes damnées des mutins assassins et sanguinaires qui ont assassiné plus de 100 Guinéens le maudit 5 septembre 2021.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Open chat
Mediaguinee.com
Avez-vous une information à partager?
Besoin d'un renseignement?
Contactez Mediaguinee.com sur WhatsApp