Guinée, une nation égarée en proie à la ruse et à l’opportunisme [Soninké Diané]

0

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Au cours du temps qui passe, un nouveau profil de guinéen a émergé dans les sphères politique et médiatique. Un individu rusé, opportuniste, n’hésitant pas à recourir à la ruse, à la calomnie, à la modification de notre historique et au mensonge pour atteindre ses objectifs. Initialement discret dans la vie publique depuis plusieurs décennies, il s’est affirmé et a pris place au cœur du centre décisionnel des différents pouvoirs du pays. Dès lors, ce nouvel archetype guinéen, une véritable nuisance, a infiltré les institutions républicaines, religieuses, coutumières, les organisations politiques, les syndicats, les médias, la société civile, affectant l’ensemble de la population dans le seul but de réaliser pleinement ses intérêts.

De parvenu, ce nouveau type de Guinéen est devenu le citoyen lamda. Sa méthode ayant fait des émules, il est désormais le modèle à suivre, et la duplicité est devenue le nouvel ascenseur social. Nous sommes loin de la Guinée d’autrefois, où le citoyen exemplaire se distinguait par son savoir, son élégance républicaine, et ses valeurs morales.

Au nom de la réussite financière, les valeurs morales sont ignorées, considérées comme appartenant à un autre temps. Le Guinéen adulé aujourd’hui est celui qui ne peut justifier l’origine de sa richesse, roule en véhicule tout-terrain, entretient plusieurs épouses, dépense de manière excessive et se délecte de festins tous les soirs, comme en témoigne sa bedaine proéminente. La Guinéenne adulée est celle qui étale sa richesse avec ostentation, dépensant sans compter lors de cérémonies, avide de louanges, entourée d’une clique de flatteurs à chaque déplacement. Ce citoyen et sa consœur réagissent à toute critique par l’insulte, la calomnie, voire le mépris. Avec leur généralisation au sein de la population, tout contre-modèle est ridiculisé et marginalisé.

Nos hommes politiques, les acteurs médiatiques, les hommes d’affaires et de la société civile ressemblent beaucoup à ce nouveau type de Guinéen, conduisant notre nation vers une impasse dangereuse. Des politiciens rusés, dont l’unique objectif est de préserver leurs privilèges, guident notre destin vers des eaux troubles. Face à eux, les guides religieux et coutumiers, autrefois remparts sociopolitiques, se murent dans un silence attristé, préférant préserver leur dignité.

La résolution de la situation actuelle reste incertaine, mais il est crucial d’éliminer ce nouveau type de comportement citoyen à tous les niveaux du pays. Placer l’éthique et la morale au cœur de l’action publique est impératif pour éviter que cette triste séquence après que la gestion de la transition ne devienne le prologue d’un sombre chapitre, dont les générations futures écriront l’épilogue.

On peut et on doit changer individuellement pour impacter collectivement pour l’honneur de nos devanciers pour notre devenir et l’avenir de nos enfants et petits-enfants auxquels nous avons besoin de léguer un pays stable digne de vivre.

Soninké Diané

Consultant Formateur

622 57 48 60

 

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Open chat
Mediaguinee.com
Avez-vous une information à partager?
Besoin d'un renseignement?
Contactez Mediaguinee.com sur WhatsApp