22 Novembre 1970: le PDG-RDA commémore l’An 53 de l’agression portugaise contre la Guinée

0

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Le 22 novembre 1970, la Guinée s’est fait agresser par des troupes portugaises, cela fait 53 ans jour pour jour aujourd’hui. Comme chaque année, ce 22 novembre 2023, le PDG-RDA a célébré la victoire du peuple de Guinée contre ses agresseurs.
 

 

Cette cérémonie a été entamée par la lecture du Saint Coran, qui a lieu à la villa Syli, en présence de quelques militants du parti et de la presse. L’honorable Oyé Beavogui, secrétaire général par intérim du PDG-RDA a déclaré: « Cette lecture du Saint Coran s’inscrit dans le cadre des 53 ans de la victoire du peuple méritant de Guinée sur les hordes imperialo-portugaises lors de l’agression du 22novembre 1970. Et comme vous le savez, le PDG est un parti qui n’abandonne jamais ses combattants, ses militants. Aujourd’hui, nous organisons cette lecture pour non seulement rendre hommage à ceux qui sont tombés ce jour là, en défendant la patrie africaine de Guinée, parce que pour nous s’ils ont accepté de se sacrifier pour cette nation, pour que nous puissions sortir victorieux de cette agression, il est tout à fait normal et judicieux que nous puissions donc leur rendre hommage dans un premier temps. Et secundo, c’est que pour nous aujourd’hui la jeunesse guinéenne est dans une confusion totale, elle n’arrive pas à s’approprier son histoire contemporaine, donc il est tout à fait normal de procéder à de telles activités pour profiter et enseigner donc cette histoire de notre agression à la jeunesse guinéenne », a t-il laissé entendre.
Pour sa part, Camarade Anta Cheick Condé, un ancien du parti, dira que normalement, le 22 novembre est une fête nationale. « Le 22 novembre 1970, l’impérialisme international à sa tête le Portugal, l’Allemagne, avait agressé le vaillant peuple de Guinée pour avoir dit non le 28septembre 1958. Mais comme l’a dit le serviteur suprême du peuple, le secrétaire général du PDG, le responsable suprême de la révolution, le camarade Ahmed Sekou Touré, Dieu a sauvé la révolution, le peuple l’a défendue. Sinon nuitamment,  un mois de carême, des bateaux sur nos côtes, l’ennemi est venu envahir notre pays ici à Conakry, à Koundara, à Gaoual. Ils ont commencé à bombarder ici, parce que le président ce jour était là avec  certains qui ont trahi. Alors, c’était un homme d’une grande intuition, à un moment donné, il aime les jeux de dames, il leur a dit qu’il veut maintenant rentrer. Donc ils se sont dit au-revoir, il a fermé sa porte, les autres sont partis. Pour eux ( ceux qui ont trahi), il est toujours ici, il a pris sa voiture et il est parti au palais qu’on appelle aujourd’hui Sékhoutouréya. Ils sont venus, ils ont bombardé ici. L’ambassadeur qui était là, en rendant compte a dit : » Le coq est cuit », il parlait du président Sékou Touré. A 9heures, il ( Sekou Touré) a fait un appel historique. C’est pourquoi cet appel doit être aujourd’hui mis à la radio à la télévision ((…) pour informer notre peuple. Alors le 22 novembre, nous avons été agressés de tous côtés mais le peuple a vaillamment résisté, nous sommes sortis victorieux », a indiqué camarade Anta Cheick Condé.
Pour terminer, l’honorable Oyé Béavogui  exhorte les autorités, à faire de cette journée comme journée nationale. « Puisque ce n’est pas une première, nous, nous sommes toujours dans notre tradition, c’est une lutte permanente. Pour nous aujourd’huisi le 22 novembre ne fait pas partie des journées consacrées comme des journées nationales de la liberté africaine puisque l’OUA à l’époque, l’actuelle Union africaine non seulement avait reconnu cette agression mais au-delà avait fait de cette journée du 22novembre, journée africaine de la lutte contre le colonialisme portugais… », a lancé Oyé Béavogui.
Après cette cérémonie de lecture du Saint Coran, les responsables du parti, accompagnés des journalistes, sont allés déposer une gerbe de fleurs, au monument du 22novembre, au palais, pour rendre hommage à ceux qui sont tombés lors de l’agression.
Christine Finda Kamano 
 
622716906

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Open chat
Mediaguinee.com
Avez-vous une information à partager?
Besoin d'un renseignement?
Contactez Mediaguinee.com sur WhatsApp