Siguiri : un jeune trouve la mort par noyade dans une fosse, à Bouré Balato

0

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Les fosses creusées par les machines Poclin ont coûté la vie à plusieurs personnes dans zone de Bouré. Tard dans la soirée de ce jeudi 7 septembre 2023 aux environs de 19 heures, un jeune homme a trouvé la mort dans une fosse creusée par les machines Poclin à Bouré Balato, un district relevant de la sous-préfecture de Kintinia, situé à 35 km de Siguiri. Présent sur les lieux, Dr Abdoulaye Bachirou Condé médecin lieutenant en service à l’hôpital préfectoral de Siguiri s’est exprimé sur la situation de ce corps.

« Comme d’habitude, à chaque découverte de corps sans vie, il faut une autorisation du procureur de Siguiri. Donc, sous son autorisation, l’équipe médicale est venue sur le terrain pour voir ce qui s’est passé. Celui qui est décédé, un étranger, il était venu ici pour se laver sans pourtant connaître que cette fosse est profonde. Donc, il a trouvé la mort dans des conditions très difficiles. Cet endroit a tué plusieurs personnes, les trous sont creusés partout sans précaution. Nous avons fait l’examen sur le corps, on a compris qu’il a trouvé la mort par suite d’une noyade, il n’avait aucune force extérieure sur son corps, pas de signes de violence sur son corps. Donc c’est une mort naturelle probablement liée à une noyade », a-t-il expliqué.

« Ce qui s’est passé aujourd’hui, c’est vraiment pitoyable, si c’est un éboulement, on allait comprendre, mais ce dernier est un étranger, il était venu tout simplement pour se laver, finalement il ne retrouve plus ses parents.Il s’est noyé personne n’était à côté pour le secourir. Les machines Poclin ont dégradé complètement notre environnement, personne ne parle. Dans les autres pays, quand vous creusez le trou, pour faire à nouveau, tu dois remplir ou on te sanctionne. Mais chez nous ici, chacun est libre de faire n’importe quoi. Chaque fois les gens meurent dans ces trous, c’est une amertume. Ce jeune n’était même pas connu, il venait d’arriver », a dit, Mohamed Doumbouya, orpailleur de profession.

Aux dernières nouvelles, nous apprenons que la victime s’appelle, CECE Zoumanigui, âgé 22 ans, originaire de Macenta, célibataire sans enfant. Le corps a été mis à la disposition de la communauté Loma  pour son inhumation.

Il faut rappeler que cet endroit dangereux pour la population. La première victime était une jeune fille âgée de 14 ans et celle d’aujourd’hui est un jeune garçon.

Nouhan Konaté, correspondant à Siguiri

621 76 47 14 

 

 

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus

Open chat
Mediaguinee.com
Avez - vous une information à partager?
Besoin d'un renseignement?
Contacter Mediaguinee.com sur WhatsApp