Retard accusé dans la construction de la Cité Camayenne : le DG du Patrimoine Bâti Public précise…

0

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Décoiffée en fin d’année 2022, la citée Camayenne située au quartier Cameroun en République de Guinée, ne retrouve ni son image d’antan encore moins de nouveau visage.

Plusieurs mois après cette vaste opération de déguerpissement conduite par les nouvelles autorités de la transition, des interrogations fusent de partout actuellement quant au démarrage réel des travaux de construction de ladite zone.
Pour lever toute équivoque, nous avons interrogé ce mercredi 09 août 2023, le Directeur général du Patrimoine Bâti Public qui est revenu sur des raisons du retard de ce chantier.
« Les études de faisabilité sont en d’être menées pour faire un plan d’harmonisation en commun accord avec le plan d’urbanisation de Conakry, afin de définir les modalités de construction. L’Etat est sur ça et même avant-hier, il y a eu une mission des turcs qui s’est rendue sur les lieux. Ils ont échangé avec le ministère de l’habitat, le patrimoine bâti public et le service national d’aménagement urbain. On en a fait des discussions et un plan est en train d’être validé », a introduit Mohamed Doussou Traoré.
Poursuivant, le DG du patrimoine bâti public a souligné que ce sont au moins trois à cinq entreprises, venues de différents pays qui sont en train de faire des travaux pour proposer différents plans qui seront validés par l’État guinéen.
À l’issue de ces travaux selon lui, une communication réelle sera faite, communication qui permettra aux Guinéens devoir non seulement une idée que le coût de réalisation des travaux, mais également le partenaire qui choisi à cet effet.
« Quand les travaux là seront finalisés, ce qui sera validé par l’Etat guinéen fera l’objet d’une communication. Que les gens sachent que l’administration c’est une question de procédures. On ne peut pas casser aujourd’hui et commencer à construire demain. On veut faire quelque chose digne de nom, mais qui demande beaucoup de démarches. Et lorsque que tout sera finalisé, vous allez voir cet endroit comme une cité ministérielle», a-t-il confié.
Bien que ce plan n’est toujours pas validé, mais force est de retenir que les bâtiments qui y seront construits là, ainsi que d’autres zones devront prochainement permettre aux habitants de respirer de l’air pur. C’est pourquoi la plupart des endroits de Conakry selon notre interlocuteur, ne seront plus érigés des immeubles partout, susceptibles de bloquer l’accès aux autres contrées.
« Nous voulons faire un plan qui sera accepté, parce que cette cité ministérielle est un endroit qui permet à Kaloum de bien respirer. Sinon il y a déjà un plan d’urbanisation qui a été vraiment validé et qui concerne le « Grand Conakry » et les îles. Quand le plan-là sera adapté, même dans les quartiers pour avoir maintenant le permis de construction des immeubles, il faut que les techniciens donnent d’abord leurs accords, parce qu’il ne faudrait pas, où il y a des villas, venir mettre des immeubles sur la tête des gens. Ça ne peut pas marcher. Face à tout ça, on est en train de faire des études pour avoir un plan qui peut être adapté par rapport à la construction de la capitale», a dit M. Traoré, demandant plus de patience aux populations, puisqu’un « travail sérieux ne peut se faire dans la précipitation ».
« J’étais en mission la dernière fois en Turquie. Ce n’est pas un seul jour que ceux-ci se sont levés pour ériger des bâtiments ou pour faire de là-bas une capitale moderne. Ils ont fait des études. Et après ces études, on regarde maintenant ce qui doit être fait. On ne peut pas tout faire, mais tout ce qu’on veut faire, on veut que ce qui va rester après 50 ans, qu’on dise que vraiment, c’est à l’actif de la transition. C’est pourquoi on veut prendre du temps de faire quelque chose de concret et de réelle», a envisagé le Directeur.
Sâa Robert Koundouno
(+224) 620-546-653

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus

Open chat
Mediaguinee.com
Avez - vous une information à partager?
Besoin d'un renseignement?
Contacter Mediaguinee.com sur WhatsApp