Kankan : le RPG pessimiste après l’adresse à la nation du président de la transition

0

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Dans son adresse à la nation, le président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya, après avoir adressé ses vœux de nouvel an au peuple de Guinée, a invité les partis politiques à jouer leur rôle pour le retour rapide à l’ordre constitutionnel. Cette déclaration suscite de vives inquiétudes au sein du RPG Arc-en-ciel à Kankan, notamment en ce qui concerne l’annonce de la mise en place des délégations spéciales dans toutes les communes du pays.

Lors d’une rencontre ce lundi 1er janvier 2024, Sory Sanoh, membre influent du RPG Arc-en-ciel à Kankan, n’a pas manqué d’exprimer son inquiétude face à cette annonce.

« Il est normal qu’un président adresse un discours pour souhaiter une bonne année à sa population, mais après avoir examiné ce discours d’hier, plusieurs annonces ont été faites, notamment la mise en place des délégations spéciales qui a surtout retenu mon attention. Il est évident que le mandat des maires est écoulé et qu’ils doivent partir, mais nous, acteurs politiques, nous sommes très inquiets face à l’application de l’annonce du président de la transition. Récemment, il a été dit que ce sont les Gouverneurs de région et les préfets qui nomment les chefs de quartiers et de districts. Cela a été répété à maintes reprises par le ministre de l’Administration, Mory Condé, mais nous n’avons rien vu de concret, c’est avec méfiance que nous prenons cette annonce. », a-t-il  laissé entendre, avant de mettre en garde le CNRD lors des prochaines élections.

« S’ils veulent mettre en place des délégations spéciales, il ne faut pas qu’ils agissent comme pour les Gouverneurs, les Préfets et les chefs de quartier qui sont tous des militaires. Nous craignons que ceux qui seront à la tête de ces délégations spéciales soient aussi des militaires, c’est là que réside notre inquiétude. Parce qu’ils ont dit qu’ils ne seront pas candidats aux élections, mais c’est une manière d’organiser les élections en leur faveur quand ce sont eux qui sont à la tête. », a martelé Sory Sanoh, membre influent du RPG Arc-en-ciel.

Pour rappel, l’année 2023 a été très mouvementée sur l’échiquier politique, notamment avec le retrait des agréments à certains partis politiques, l’exil forcé de certains leaders politiques, la mise en place et la vulgarisation des résultats du dialogue national, dirigé par les trois médiatrices.

Fodé Camara

 

 

 

 

 

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Open chat
Mediaguinee.com
Avez-vous une information à partager?
Besoin d'un renseignement?
Contactez Mediaguinee.com sur WhatsApp