Cinéma : le DG de l’ONACIG préside le lancement d’une formation de 10 jeunes en production cinématographique

0

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

À travers le programme « Sabou Ciné Talents », le Directeur de l’Office National du Cinéma, de la Vidéo et de la Photographie (ONACIG) a présidé le lancement officiel pour la formation d’une dizaine de jeunes cinéastes guinéens parmi les 8000 que compte actuellement le pays. Cette initiative qui s’étend sur une année, va s’accentuer sur trois (3) axes dont la formation, la production et la réalisation des œuvres cinématographiques qui répondent aux standards internationaux. Ce lancement officiel a eu lieu ce vendredi, 27 octobre 2023 à la bluezone de Dixinn.

Ce projet qui est issu du financement de l’ambassade de la France en Guinée et en Sierra Leone, permettra de professionnaliser de façon globale le domaine de l’audiovisuel guinéen, notamment le cinéma. C’est pourquoi le ministre de la culture à travers l’Office National du Cinéma est partie prenante à ce programme.

« L’opportunité pour nous de s’associer à ce programme, est que toute initiative qui œuvre dans le sens de renforcer la capacité des cinéastes constitue une priorité, parce que nous avons 8000 aujourd’hui en Guinée. Dans notre plan stratégique en tant que direction, l’un des axes c’est le renforcement des capacités de formation, un plan de cinq (5) ans qui met les bases pour une relance du cinéma. Nous avons rappelé cela à Sabou techq et nous espérons que les remarques formulées par rapport à la suite des programmes seront prises en compte, notamment l’implication effective de l’Office national du cinéma à ce programme ambitieux qui va renforcer les capacités d’un certain nombre de cinéastes », a signifié M. Noël Lamah.

Au cours de ce programme de formation et de professionnalisation des 10 meilleurs talents cinématographiques de Guinée, il sera question de faire des combinaisons d’ateliers pratiques, de sessions de formation théorique, d’exercice de terrain et la production d’un cours métrage capable de répondre aux standards internationaux.

« Durant l’exécution de ce projet d’un an, une dizaine de jeunes seront formés, lesquels vont tous réaliser ensemble les cours métrage de haute qualité. Nous allons également digitaliser ce programme de formation, pour qu’après ce financement, qu’on puisse pérenniser avec un objectif de former plus de 500 personnes. La sélection se fera sur dossier et un comité va travailler sur trois (3) axes. L’expérience, la motivation et la disponibilité des candidats », a confié le Directeur général de Sabou techq Djoko Barry.

Prenant part au lancement dudit programme, l’Ambassadeur de la Guinée et en Sierra Leone, a laissé entendre que la France met actuellement l’action sur les industries culturelles et créatives. Sur les motivations, son S.E Marc Fonbaustier a signifié qu’un projet comme ce dernier mérite d’être accompagné.

 

« Ce projet, c’est la jeunesse, le digital et la création. Je trouve qu’avec ce festival du cinéma, on est complètement au cœur de ces trois priorités. C’est raison pour laquelle je suis venu. Je souhaite donc beaucoup de chance à ce festival. En tout cas comptez sur mon pays la France, qui est très modestement à l’écoute de vos besoins pour l’émancipation de la jeunesse guinéenne », a promis le diplomate.

Sâa Robert Koundouno

(+224) 620-546-653

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus

Open chat
Mediaguinee.com
Avez - vous une information à partager?
Besoin d'un renseignement?
Contacter Mediaguinee.com sur WhatsApp