An 2 du CNRD : les réformes courageuses du ministre Alpha Bacar Barry

0

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Mardi, 05 septembre 2023, est la date anniversaire de l’arrivée au pouvoir du Comité National du Rassemblement pour le Développement (CNRD). Cette date marque aussi les deux ans d’exercice du ministre, Alpha Bacar Barry, à la tête du Ministère de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, auquel s’est ajouté plus tard l’Emploi.

Aujourd’hui, force est de reconnaître que ce département a pris une nouvelle allure, celle de donner de l’espoir aux Guinéens, notamment aux jeunes en quête d’un meilleur être. De quoi susciter de la convoitise. Cela est, grâce aux réformes courageuses à mettre à l’actif du Ministre, Alpha Bacar Barry.
Sur plan des réalisations, puisqu’il y en a eu plusieurs, nous pouvons citer, entre autres, la rénovation de 22 établissements dont 6 en cours d’achèvement ; la construction de 9 établissements dont 3 CAFPPS (Kassa, Sangaredi et Lola) ; l’équipement de 16 établissements publics ; la mobilisation des partenaires du secteur pourvoyeur d’emploi notamment dans le domaine des mines et de l’agriculture ; la mise en place de bourses d’entretien pour accroître l’accès et le maintien des apprenants dans les ETFP (une première en République de Guinée) ; la formation des formateurs et encadreurs des établissements dont 40 à l’échelle internationale ; la diversification des filières porteuses ; la formation de 33 directeurs d’établissements publics en administration scolaire ; la digitalisation des inscriptions et réinscriptions pour éviter les fraudes et favoriser la maitrise des effectifs des apprenants ainsi que leur suivi après formation, l’organisation des olympiades des métiers et des journées de l’ETFP pour montrer le talent des apprenants, l’acquisition d’équipements, d’outils et de consommables pour les ateliers de génie civile, génie électrique, génie électronique, génie mécanique et froid / climatisation des ERAM de Coyah et de Dabola, etc.
Aujourd’hui, grâce à la vision du ministre, Alpha Bacar Barry, qui continue à bénéficier de la confiance du Chef de l’Etat, Colonel Mamadi Doumbouya, l’Enseignement Technique et la Formation Professionnelle a réussi, disons-le, à se frayer un chemin et sortir des ténèbres dans lesquelles il était plongé depuis plusieurs années.
Avec son amour du travail bien fait, sa soif de bons résultats et son sens élevé de patriotisme, le Ministre Alpha Bacar Barry veut encore prouver aux plus sceptiques, s’il en existe, le grand rôle que joue l’apprentissage des métiers pour le développement d’un pays. Pour cela, les perspectives sont encore grandes et l’espoir est toujours permis.


Parmi les perspectives, figurent en bonne place, l’élaboration d’une politique hygiène, santé et sécurité des établissements d’Enseignement Technique ; l’équipement et l’opérationnalisation des infirmeries des ETFP ; la poursuite du renforcement de capacités des encadreurs et des formateurs ; la maintenance et l’entretien des équipements de travail dans les ateliers des établissements ; la formation de 250 Professeurs d’École Normale (PEN) et Conseillers Pédagogiques et Maîtres Formateurs (CPMF) à l’ISSEG au compte des ENI ; la construction de 8 Inspections régionales et du Siège communal de l’ONFPP et de l’AGUIPE ; la détermination de quotas d’apprenants par filière de formation pour éviter la pléthore des effectifs dans les salles de classe ; l’examen des diplômes (antérieurs à 2012 et étrangers) ; la promotion du civisme et de la citoyenneté dans les établissements ; le recrutement par voie de concours de nouveaux apprenants dans les ETFP, au titre de l’année scolaire 2023-2024 ; la mise à disposition de la matière d’œuvre dans les établissements ; la supervision administrative et pédagogique dans les écoles ; le développement d’un mécanisme d’insertion des sortants de l’enseignement technique et professionnel ; la poursuite de l’élaboration de programmes selon l’Approche Par Compétence (APC) mais aussi la construction des ERAM de Kindia et de Mamou, l’Ecole Nationale d’Education Physique et des Sports à Dalaba, le Centre d’Education à l’Environnement et au Développement (CEED) de Pita et le Village numérique à Ratoma.
En une manière ou mille, le ministre, Alpha Bacar Barry, a laissé une marque positive à l’enseignement technique.
Le service de communication

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus

Open chat
Mediaguinee.com
Avez - vous une information à partager?
Besoin d'un renseignement?
Contacter Mediaguinee.com sur WhatsApp